Célébration pour Agnès : samedi 6 septembre 18h00 à l’église St Nicolas à Beaujeu

B IMG_0002(2)

Le 29 juillet dernier, Agnès a mis fin à ses jours.

Infirmière depuis une trentaine d’années, Agnès était connue et reconnue de tous, de par son courage, sa générosité et sa sensibilité. « Agnès avait œuvré, au début du projet de la Maison de Santé de Beaujeu, allant même à Lyon pour présenter ce projet », déclare Jean-Jacques Duval, médecin. « J’ai eu l’occasion de travailler, d’échanger avec Agnès qui était d’une grande rigueur et honnêteté intellectuelle, au service des autres, de par sa profession et ses engagements, » poursuit-il.

“Agnès nous a très tôt entrainées vers la formation continue, avant que ce soit chose courante et même , maintenant , obligatoire” souligne Maguy une des premières infirmières avec qui elle travaillait à Beaujeu

Outre son travail très prenant, Agnès avait été, avec Sylvie Goutte et quelques autres à l’origine du groupe « Info Vie », lequel groupe milite en faveur de l’environnement, de l’écologie et de la qualité de la vie.

Agnès faisait partie également depuis, plusieurs années, du groupe d’arts plastiques où elle montrait de réelles dispositions artistiques et « une belle sensibilité dans sa peinture. »

« J’ai chez moi, au mur, une reproduction d’une peinture de Van Gogh, qu’Agnès a réussi avec beaucoup de talent :

le VG

Je me souviens aussi de son « ange » magnifique qu’elle a peint », dit Alice, l’une de ses amies :.

IMG_5504(2)

Les obsèques d’Agnès ont été célébrées dans l’intimité, selon son souhait, en juillet dernier.

Ses proches et ses amis du groupe d’arts plastiques, conscients du désir, des nombreuses personnes qui l’ont connue et aimée, de lui rendre hommage, ont prévu une célébration à cette intention le samedi 6 septembre prochain à 18 heures en l’église Saint-Nicolas de Beaujeu.

Un groupe d’amis et de proches d’Agnès”

Publicités

Ouroux – Les remous de la Grosne – Projet « Grosne Biogaz »

La Grosne est habituée à voir des projets industriels qui tombent à l’eau. Elle se souvient d’une carrière qui n’a pas été ouverte face à une opposition des populations environnantes. Principalement au village d’Ouroux, qu’elle traverse sereinement en maternant ses écrevisses à pieds blancs. Ca fera sûrement des remous.

Pour en savoir plus /

http://lesremousdelagrosne.blogspot.fr/

Conférence Négawatt – 26 mars à Lyon

Conférence « négawatt »

 

Mercredi 26 Mars – 19h
à la Maison rhodanienne de l’Environnement,
32 rue Sainte Hélène – 69002 Lyon
 
Présentation du scénario de l’association négawatt par Stéphane Chatelin,
coordinateur de l’association.
Se chauffer, se nourrir, s’éclairer, se déplacer… l’énergie est au coeur de nos vies !
 
La fin prévisible de nos réserves énergétiques classiques (pétrole, charbon, uranium),
les bouleversements climatiques, les catastrophes écologiques ne laissent plus de place
au doute quant à la nécessité de changer notre modèle énergétique. Depuis 10 ans de
nombreux praticiens de l’énergie ont élaboré le scénario négaWatt, proposition
la plus novatrice pour repenser la politique énergétique de la France.

http://www.amisdelaterre.org/lesamisdelaterre-org-rhone.html

Contact :
Elodie Calonnier
rhone@amisdelaterre.org

Cliquer sur ce bandeau pour consulter l’agenda des 50 jours d’actions dans toute la France :

En prison, pour avoir refusé de polluer

Institut pour la Protection de la Sante Naturelle

J-4 avant le procès d’Emmanuel Giboulot

Madame, Monsieur,

Tout d’abord un immense bravo pour votre mobilisation, car à l’heure où je vous écris, vous êtes plus de 350 000 à avoir signé la pétition de soutien à Emmanuel Giboulot! Bravo !!

Votre mérite est d’autant plus grand que nous avons eu les pires problèmes avec notre site Internet et que certains d’entre vous ont dû s’y prendre à plusieurs reprises pour signer la pétition. Merci du fond du cœur !

On ne sait pas s’il s’agit d’attaques ou d’une surchauffe du serveur, mais le site Internet lui-même a fini par sauter.

Nous avons pu sauver – in extremis – la page de la pétition.

C’est le plus important car il ne reste que quatre jours avant le jour J.

Alors n’hésitez plus ! Transférez à tous vos amis, continuez à faire le buzz ! Il faut qu’on sache qu’en France au XXIe siècle l’administration est toujours prête à enfermer un innocent sous des prétextes fallacieux !

Si vous n’avez pas encore signé, écoutez l’appel à soutiens d’Emmanuel ci-dessous et surtout transmettez-le à tous vos contacts ! Merci !

Le viticulteur convoque au tribunal parle

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois
Président de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

PS : En attendant que le site Internet ne soit réparé, n’hésitez pas à vous abonner à notre page facebook (pour cela il vous suffit d’appuyer sur le bouton « J’aime » en haut à droite de la page de la page, c’est évidemment gratuit).


Soutenez l’IPSN

Vous souhaitez soutenir les actions de l’IPSN et faire un don : visitez la page ici.



Cette newsletter est publiée par l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de cocher la case concernant « l’info-lettre de l’IPSN » sur le formulaire de signature de la pétition.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.



Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
IPSN


cyber @ction N° 591 :Pour que vive FRALIB, prenons la défense de l’Eléphant !

 


Il y a trois ans, la multinationale Unilever décidait de fermer son entreprise Fralib, à Géménos, près de Marseille. Depuis trois ans, les travailleurs de Fralib luttent pour obtenir de leur ancien employeur, le soutien minimum dont ils ont besoin pour lancer leur projet de coopérative. Ils demandent la cession du nom de marque « Éléphant », qu’Unilever a décidé de faire disparaitre au profit de LIPTON, marque milliardaire du Groupe, et un certain volume de commandes pendant la période de démarrage.

Mais Unilever ne veut rien savoir. Bien que la justice ait refusé à trois reprises un plan social injustifiable et annulé tous les licenciements, Unilever a cessé de payer les salaires depuis le 1er avril 2013 et refuse d’accorder une aide au démarrage du projet. Unilever (chiffre d’affaires 2012: 51 milliards d’euros ; profits nets : 5 milliards) veut détruire leur savoir-faire et leur collectif.

Devant cette intransigeance, les Fralib avec leurs syndicats CGT et CFE-CGC ont appelé les consommateurs à boycotter toutes les marques du groupe Unilever, à commencer par LIPTON. Ce 7 décembre est une première journée d’action pour le boycott massif des produits Unilever. En répondant à leur appel nous voulons inciter Unilever à accéder aux demandes des Fralib.

Un projet à soutenir

Une coopérative (SCOP) ancrée dans son territoire, la Provence. Relançant par ses commandes une production locale et écologique de plantes – tilleul, verveine, menthe…- jusqu’alors en déshérence. Liée à ses fournisseurs et à ses clients par des relations commerciales équitables et durables, avec des prix justes. Fondée sur la démocratie interne et la participation de toutes et tous aux décisions.

Tel est le projet des travailleurs de Fralib.

Nous vous proposons de vous associer à cette action en interpellant le PDG d’Unilever.

Alain Uguen association Cyber @cteurs


COMMENT AGIR ?

sur le site
La cyber @ction est signable en ligne

par copier-coller

C’EST FACILE : A VOUS DE SUIVRE LES 6 ETAPES SUIVANTES :

1- Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous entre les ############
2- Ouvrez un nouveau message et collez le texte
3- Signez le : prénom, nom, adresse, ville
4- Rajouter l’objet de votre choix
:  FRALIB prenons la défense de l’Elephant

 

5- Adressez votre message aux adresses suivantes :

 

serviceplus@Unilever.com
cyberacteurs@wanadoo.fr

 

Cliquer ici :<mailto:cyberacteurs@wanadoo.fr; serviceplus@Unilever.com>

 

ou ici selon votre logiciel de messagerie <mailto:cyberacteurs@wanadoo.fr,serviceplus@Unilever.com>

Vérifiez que les 2 adresses apparaissent bien

 

6- Envoyez le message

Par cette action, vous ferez connaître votre opinion au PDG d’UNILEVER et à Cyber @cteurs pour nous permettre d’évaluer l’impact de cette action.

############

 

Prénom, Nom
Adresse
Code postal, commune

Monsieur le PDG d’Unilever,
Par la présente, je tiens à vous signifier mon incompréhension du refus d’un groupe comme le vôtre de laisser aux Fralib la possibilité d’exploiter la marque Eléphant.
J’ai pris bonne note des marques de votre groupe qui subiront de ma part le sort que vous réservez au projet de coopérative des Fralib.
Croyez en ma vigilance de consom’@cteur solidaire
 ############
En savoir Plus

La vie chahutée des Fralib
http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/11/13/la-vie-chahutee-des-fralib_3507509_1698637.html

 

 

 

 

 

 

 


Vivement recommandé – Mercredi 4 – Liberté de choix en santé – conférence de Nicole Délépine

Conférence sur l’internet du Dr Nicole Delépine

mercredi 4 décembre 2013 à 14h30 (h. du Québec) et à 20h30 (h. de Paris)

Liberté de choix et santé pourrait sembler un pléonasme ! Malheureusement depuis la fin du XXe siècle, on est passé à l’oxymore !

Liberté de penser, de choisir…
choix santé
choix santéLa liberté de penser est mise à mal et singulièrement celle de « choisir » son médecin, son traitement, son type de médecine et de praticiens. Dans ce début de siècle, plus on prône haut et fort liberté égalité, plus dans la réalité quotidienne et la vraie vie, l’espace de liberté se restreint y compris pour l’espace privé dont la santé représente un exemple parfait.
choix santé
Si le code de santé publique proclame le respect du libre choix du patient et le code de déontologie l’obligation par le médecin de son indépendance professionnelle, de fait il s’agit de pétitions de principe, devenues tromperie car dans les faits ni les patients, ni les médecins ne sont plus libres de leurs choix.
choix santé
En 2002, en même temps que la loi des droits des patients (loi Kouchner en 2002) clamait haut et fort le droit des patients de choisir d’être soigné ou non et celui indéfectible à une information honnête, on réduisait progressivement la liberté de prescription des choix diagnostiques et thérapeutiques des médecins On ne peut que reconnaître les capacités de manipulation de la population par la communication publicitaire mensongère institutionnalisée car en même temps qu’on commentait largement sur tous les médias complices cette belle avancée démocratique, les droits réels des patients allaient de plus en plus être bafoués.

Privation de liberté
choix santé
Les patients et leurs familles ont de moins en moins le droit de refuser les ukases des médecins obéissants au système totalitaire mis en place à coups de décrets et lois liberticides comme le plan cancer ! Il utilise nos impôts pour organiser à grands frais et de publicité mensongère le monopole du traitement du cancer ou les vaccinations par un lobbies politico-médical lié à l’industrie pharmaceutique.
choix santé
Ainsi les familles refusant telle ou telle vaccination pour leurs enfants se voient mis au ban de la société et envoyées au juge des enfants. La tutelle leur est retirée quand ce n’est pas la garde de leur enfant. Les parents des enfants atteints de cancer se sont vus de même dans ce 21e siècle du déclin des Lumières retirés la garde de leur enfant s’ils refusaient l’ukase de l’essai thérapeutique ! Celui-ci est imposé par les oncologues pédiatres sous le joug de la Société française des cancers de l’enfant, société savante autoproclamée seule juge du bien de l’enfant en la matière.
choix santé
Combien de familles éplorées et jamais cicatrisées ai-je côtoyé dans ces 15 dernières années, de celle de l’enfant de 12 ans amputé sous tutelle (celle-ci levée la semaine suivante mais le mal était fait, la jambe coupée et amputée à chaud) à ce garçon de six ans paralysé par sa maladie mais dont la mise sous tutelle pour que les parents ne puissent prendre un autre avis se trouva avec un garde devant sa porte de chambre. Le ridicule grotesque de la situation prêterait à rire si ce n’étaient des familles torturées, cruellement blessées par le cancer de leur enfant et brutalement soumises à la découverte d’un monde médical malade de sa toute-puissance et de son allégeance aux lobbies financiers. Ses malheureux parents dont la plupart ont plié sous la menace du juge et accepté « l’essai thérapeutique » le « protocole » comme on dit maintenant ajoutant que « tout le monde fait pareil en Europe » et c’est malheureusement presque vrai. L’uniformisation des essais thérapeutiques au bénéfice de Big Pharma a pris le pouvoir et les quelques espaces de liberté thérapeutique se rétrécissent à vue d’œil en même temps que leurs médecins diabolisés et jamais remplacés. D’où la mise en danger de mon unité d’oncologie pédiatrique individualisée à Garches (Assistance publique des hôpitaux de paris) que l’on essaie de faire disparaitre à mon départ imposé dans l’administration par le couperet de l’âge.

Manque de liberté de penser
choix santé
choix santéQue vont penser ces familles menacées et soumises par peur – combien de conversations téléphoniques avec des mamans angoissées hésitant entre un deuxième avis du « diable » (nous) et la crainte de perdre la tutelle de leur enfant malade mais aussi de leurs autres enfants – devant l’aveu du Dr Couanet Valteau chef de service d’oncopédiatrie de l’institut Gustave Roussy de Villejuif le temple de la cancérologie moderne : « pas de progrès en 15 ans d’essais thérapeutiques chez l’enfant » ? (aveu motivé par un appel à une nouvelle taxe !). Ce serait par manque d’argent qu’on ne progresse pas ! Non c’est par manque de liberté de penser, de chercher, voir même de trouver si on n’est pas du sérail. Tel est devenu le pays de Rousseau et Voltaire qui doivent se retourner dans leur tombe. La pensée unique est devenue totalitaire imposée par une petite caste dirigeante alliant politiques, médias et universitaires confisquant pouvoir et décisions, dénaturant la France en décapitant sa pensée créatrice. choix santé
Dans l’ensemble des spécialités, la prescription est muselée par l’injonction forte des tutelles (l’assurance maladie loin de celle de 1946, sous le joug du ministère de la santé) de respecter les « recommandations nationales » établies par de petits comités d’experts dont les liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique sont bien camouflés. Les tracasseries administratives voire financières imposées aux médecins libéraux et la main de fer administrative hospitalière tant publique que privée rendent caduques toute velléité d’appliquer à la lettre le serment d’Hippocrate et les conclusions de l’arrêt Mercier de 1936 (donner au patient les meilleurs soins en fonction des données actuelles de la science) et par ailleurs de ne pas nuire.
choix santé
Tout cela est mort ou en voie de disparition. Les médecins doivent allégeance aux administrations nombreuses et variées qui multiplient les injonctions souvent contradictoires entraînant distorsion de la pensée et de la pratique (assurances sociales, direction hospitalière et agences multiples : agences régionales de santé et les autres 18 agences interférant dans les soins !) L’impossibilité de respecter le serment d’Hippocrate conduit nombre d’entre nous au désespoir voir au suicide (trois fois plus élevé chez les médecins que dans la population générale.
choix santé
Il est nécessaire et urgent que les Français reprennent en main leur destin. Parler de liberté et d’égalité ne remplace pas leur existence dans la vraie vie. Il faut reconstruire l’avenir de nos enfants.
choix santé
choix santéNicole Delépine
choix santé
Née en 1946 à Paris, mariée, mère de 2 enfants, et grand-mère de cinq petits-enfants, Nicole Delépine a soutenu son doctorat de médecine devant la Faculté St Antoine de Paris en 1973.
choix santé
Ancien Interne et ancien Chef de Clinique des Hôpitaux, Nicole Delépine s’est successivement spécialisée en pédiatrie puis en cancérologie. Nommée Médecin des Hôpitaux en 1980, elle dirige actuellement l’Unité de Cancérologie pédiatrique de l’hôpital Raymond Poincaré à Garches (Assistance publique hôpitaux de Paris), unité créée en 2004 par le Pr Douste Blazy alors ministre de la santé afin d’installer de façon « durable » une offre de soins individualisée en oncologie pédiatrique en milieu universitaire à la demande soutenue des familles et des associations.
choix santé
Elle a été membre de nombreuses sociétés savantes dont la prestigieuse Société Américaine d’Oncologie Clinique (A.S.C.O.) et la Société Américaine de Recherche en Cancérologie (AACR).
choix santé
Elle est l’auteur d’une centaine d’articles originaux et a présenté de nombreuses communications dans les congrès internationaux. Les résultats de ses travaux ont été confirmés à l’étranger et inspirent des protocoles thérapeutiques internationaux. Elle a organisé avec son équipe depuis 1988 chaque année des colloques nationaux et internationaux portant alternativement sur la cancérologie et sur les problématiques du médicament, de l’éthique médicale, des pratiques …
choix santé
La réputation internationale de son équipe médicochirurgicale associant la chimiothérapie de pointe individualisée et la chirurgie conservatrice mise au point et développée par le Dr Gérard Delépine depuis les années 80 est considérable dans le domaine des tumeurs des os et des parties molles. Cette renommée internationale a permis à cette petite équipe créatrice et indépendante de résister au long des décennies aux représentants de la pensée unique et de la médecine purement normative qui ont tenté de la faire disparaître à plusieurs reprises.
choix santé
Elle publie régulièrement des tribunes dans différents médias. Elle a publié quatre livres, et régulièrement des articles sur les tribunes de différents médias.
• Neuf petits lits au fond du couloir, 2000 éd. Michalon
• Ma liberté de soigner, 2006 éd. Michalon
• La face cachée des médicaments, 2011 éd. Michalon
• Le cancer un fléau qui rapporte, 2013 éd. Michalon

Nicole Delépine
Médecin pédiatre, oncologue, auteur, conférencière – Garches (France)

choix santé
Conférence, accessible en deux clics
choix santé
Le mercredi 4 décembre 2013
à 14h30 (heure du Québec) et 20h30 (heure de Paris) – durée : env. 1h30

Accès à la salle de conférence

Pour obtenir le lien d’accès à la salle virtuelle où se déroulera la conférence, il vous suffit de devenir « Membre Energie-Santé » en rejoignant la communauté de toutes celles et ceux qui se préoccupent du bien-être de leur corps comme de leur esprit, ainsi que de leur cadre et mode de vie … si vous ne l’êtes pas déjà …

Du bio au coeur du Beaujolais

Nous sommes ouverts depuis plus d’une semaine déjà !
Vous êtes les bienvenus…

> et retrouvez nous aussi sur facebook
> https://www.facebook.com/saveurnature