Archive for the ‘Une AMAP – c’est quoi ?’ Category

Une AMAP – Qu’est-ce que c’est ?

Thau Tv est allée à la rencontre de l’AMAP Cantagal à Villeveyrac. Bien se nourrir, c’est bien vivre. C’est autour de cette affirmation et de la Charte de 2003 que l’AMAP Cantagal s’est constituée. Elle entend, par son action et l’engagement de ses membres, soutenir fermement l’agriculture paysanne locale et se montrer réellement solidaire du producteur qui s’est engagé avec elle dans la voie de la culture bio et du total respect de l’environnement. Sur le terrain et toute l’année, les adhérents de l’AMAP consomment de beaux légumes sains.

Voir la vidéo :

Une AMAP – Qu\’est ce que c\’est ? – 1

Une AMAP – Qu\’est ce que c\’est ? – 2 

Une AMAP – Qu\’est ce que c\’est ? – 3 

En savoir plus sur l’ AMAP Cantagal : amap34cantagal.free.fr

Histoire des AMAP en France

La première AMAP de France a été créée en avril 2001 à Aubagne. Les AMAP sont à la croisée de différentes expériences les ayant précédées : les teikei au Japon et les CSA aux Etats-Unis, les jardins de Cocagne en France, des mouvements d’éducation populaire, l’agriculture paysanne et l’agriculture biologique et des militants des circuits courts.

 Les AMAP sont à la croisée de plusieurs expériences, et de diverses influences :

 1. DES EXPERIENCES ETRANGERES : avec principalement les Teikei au Japon (ce mot signifie « engagement de collaboration ») dans les années 70, et les CSA (Communauty Support Agriculture) aux Etats-Unis et au Canada dans les années 80.

2. DES EXPERIENCES FRANÇAISES : les jardins de Cocagne (depuis 1991) sont axés sur l’insertion par l’activité économique et fournissent des paniers de légumes biologiques à des groupes de consommateurs ; de nombreuses initiatives de vente directe se développent depuis près de 20 ans.

3. DES DEMARCHES PORTEES PAR DES ORGANISATIONS AGRICOLES FRANÇAISES : la charte de l’agriculture paysanne créée en 1990 (Fadear et Confédération Paysanne), l’agriculture biologique (Nature et progrès, FNAB. etc,) les associations de développement rural faisant la promotion de l’agriculture de proximité (CIVAM etc).

4. Des mouvements d’éducation populaire (ATTAC), des mouvements de consommateurs qui se mobilisent contre la malbouffe, l’insécurité alimentaire et la grande distribution.

 Comment s’est développé le mouvement des AMAP en France ?

 La première AMAP de France a été créée en avril 2001 à Aubagne avec un couple de producteurs d’Ollioules (83), Daniel et Denise Vuillon, et un groupe de consomm’acteurs.
Cette initiative fait suite à un café éco-citoyen d’ATTAC Pays d’Aubagne sur le thème de « la malbouffe » en février 2001 où les Vuillon, membres de la Confédération Paysanne 83, ont présenté le concept des AMAP.
En parallèle l’association Alliance Paysans Ecologistes Consommateurs, réseau des AMAP est créée, en mai 2001. Elle contribue à essaimer et à promouvoir les AMAP en région PACA. L’association réunie dès le début, des organisations agricoles partenaires (Confédération Paysanne, Bio de Provence etc), des organisations de consommateurs (Slow Food) et des consommateurs engagés.

En 2003, Alliance Provence élabore et adopte la charte des AMAP. Cette charte, ainsi que le terme A.M.A.P., sont déposés en Mai 2003 à l’INPI. Depuis 2001, les AMAP ont fleuries dans toute la France et de nombreux réseaux régionaux se sont constitués progressivement : Alliance Midi-Myrénées, Alliance PEC Rhône Alpes, AMAP Ile de France. D’autres réseaux sont portés par les CIVAM ou les GAB (Groupement d’Agriculture Biologique). Fin 2009, on estime à près de 1200, le nombre d’AMAP en France.

En 2009 a eu lieu la première rencontre nationale des AMAP qui a donné naissance au MIRAMAP (Mouvement Inter-Régional des AMAP).