Communiqué sur le traitement de l’eau

Publié le décembre 2, 2011 par collectifeau

Le Collectif beaujolais des usagers de l’eau demande à la CAVIL, aux communes et syndicats d’eau du Beaujolais l’application totale de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) «Les États membres assurent la protection nécessaire pour les masses d’eau recensées afin de prévenir la détérioration de leur qualité de manière à réduire le degré de traitement de purification nécessaire à la production d’eau potable. Les États membres peuvent établir des zones de sauvegarde pour ces masses d’eau. ». La DCE impose de préférer la protection de la ressource au traitement de l’eau potable, et propose d’établir des zones locales de production d’eau potable en implantant de nouvelles prises d’eau potable pour capter l’eau de ces « zones de sauvegarde ».

Le Collectif s’oppose donc à toute construction d’usine fixe et permanente de traitement de l’eau (projets actuels de la CAVIL et du SIEVA-Val d’Ardières-Beaujeu) sur les captages actuels captant en partie l’eau de la Saône. En effet, il est impossible d’établir une « zone de sauvegarde » sur l’ensemble du bassin d’alimentation de la Saône, et la pollution actuelle des sédiments à travers lesquels transite l’eau avant d’arriver aux puits de captage va durer encore plusieurs centaines d’années.

Etant donné l’aggravation récente de la pollution de l’eau distribuée à Villefranche (prouvée par les dernières analyses et la décision de la CAVIL d’établir un « nouveau système de filtration »), le Collectif demande des mesures plus immédiates pour protéger les enfants (il est impensable d’attendre encore 3 ans la mise en service de l’usine de traitement de l’eau pour les protéger) : l’arrêt de toute utilisation d’eau du robinet pour la consommation dans les crèches, les écoles, les collèges et lycées, la mise en place d’un traitement de l’eau provisoire au charbon actif (délai d’installation d’environ un mois), la mise en place d’une barrière hydraulique pour empêcher les solvants chlorés d’arriver dans l’eau distribuée (délai d’installation de quelques jours dans le puits 6 et coût négligeable en utilisant des tuyaux de pompiers), la mise en place d’une concertation avec les citoyens et usagers pour l’application complète de la DCE le plus rapidement possible (établissement de zones de sauvegarde et déplacement des captages dans ces zones).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :