Interview d’Alain de Halleux réalisateur du film Nucléaire RAS – Rien à signaler

Le réalisateur belge Alain de Halleux (Nucléaire, RAS; Tchernobyl forever) aborde la question de la sécurité nucléaire quinze jours après l’accident à la centrale de Fukushima au Japon.

 

 

 

Pour ne pas oublier ET agir en conscience au quotidien

 

un rendez-vous mensuel  le 26 du mois

 

autour d’un documentaire, d’un film.

 

Mieux comprendre, s’informer

 

se rassembler,

 

partager nos craintes, ET nos solutions,

 

ICI ET MAINTENANT

 

 

 

 

 

« Il est plus difficile de désintégrer une croyance qu’un atome » 

Albert  Einstein

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :