A voir absolument : émission C dans l’air – Médicaments, le grand inventaire – Vigilance et prudence indispensable

Nous nous retrouverons ce soir, vendredi 8 juillet 2011 (17h45), en direct, à l’émission C dans l’air, qui sera consacrée aux médicaments dangereux (notamment ceux qui sont prescrits aux personnes âgées).

Comme d’habitude, le débat sera ensuite rediffusé en soirée (entre 22h30 et 23h00) et il pourra être visionné durant une semaine sur le site de l’émission  jusqu’au vendredi 15 juillet.

Cliquer sur  : http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1755

70 médicaments favoriseraient le déclin cognitif des seniors, augmentant ainsi leur mortalité, selon une étude. Ces résultats relancent le débat sur la dangerosité de certaines molécules, alors que l’Agence du médicament procède à la réévaluation de centaines de produits. 

Troubles de l’équilibre et de la vision, pertes de mémoire, raisonnement altéré, propos incohérents… chez certaines personnes âgées, ces symptômes ne seraient pas du simplement au poids des années. Une étude menée par des universités anglaises et américaines pointe ainsi du doigt plus de soixante-dix médicaments très prescrits qui entraineraient une altération des fonctions cognitives chez les seniors.

Ces médicaments, pour certains vendus sans ordonnance, ont pour particularité d’avoir un effet anticholinergique. C’est à dire qu’il s’oppose à l’action de l’acétylcholine, un neurotransmetteur cérébral qui joue un rôle de médiateur dans le système nerveux.

Conséquences ? Les personnes âgées ayant pris de façon régulière et prolongée, voire simultanée, ces produits souffriraient notamment de pertes d’équilibre ou encore de faiblesse musculaire. Elles seraient en outre sujettes à un nombre de chutes plus important, augmentant par là-même la mortalité dans cette tranche d’âge.

Ainsi, selon cette étude menée pendant deux ans sur 13 000 patients de plus de 65 ans et publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society, 20 % des personnes ayant consommé un médicament aux effets anticholinergiques sont décédées dans les deux ans, contre 7 % de ceux qui ne prenaient aucun tritement.

Des résultats qui, en France, relancent le débat sur la surmédicalisation des seniors, la prise en compte des effets secondaires des médicaments et notre système de pharmacovigilance. Et ce, alors que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) procède actuellement à l’examen de la balance bénéfice/risque de plus d’une centaine de molécules. Un grand inventaire dont les résultats devraient être connus à la fin de l’année 2011.

  • La face cachée des médicaments
    Nicole Delépine
    Ed. Michalon, mai 2011
  • Médicaments dangereux
    « A qui la faute ? »
    Marc Girard
    Ed. Dangles, mai 2011
  • Le livre noir des hôpitaux
    François Malye, Philippe Houdart, Jérôme Vincent
    Ed. Pocket, 2010
  • Lobbying & santé
    « Ou comment certains industriels font pression contre l’intérêt général » Roger Lenglet
    Ed. Pascal, 2008
Publicités

3 responses to this post.

  1. Posted by remifasol57 on 1 décembre 2011 at 14 h 31 min

    Vous pouvez ajouter « Complot mondial contre la Santé » de Claire Séverac aux éditions Alphée – décembre 2010

    Réponse

  2. video a voir sur les medicaments

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :