En France, des particuliers renoncent au nucléaire, à EDF. Ils choississent ENERCOOP

Et si c’était le début de la fin pour le nucléaire  ?  – Le traumatisme planétaire induit par le désastre de Fukushima, a fait exploser la démarche individuelle pour sortir du nucléaire, et la société qui produit de l’électricité non nucléaire croule sous les demandes d’abonnement.

Enercoop investit dans des projets de panneaux solaires ou de petites éoliennes de proximité Photo : DR

L’Allemagne vient d’adopter un projet de loi pour renoncer au nucléaire en 2022. En France aussi, on peut faire ce choix… au moins à titre individuel. C’est ce que propose Enercoop, un fournisseur d’énergie qui assure à ses clients une électricité issue à 100% du renouvelable.

Fournir son énergie verte et la consommer
Malgré l’ouverture du marché, les Français sont encore très frileux à quitter EDF. Pourtant, depuis la catastrophe de Fukushima, nombreux sont ceux qui se posent des questions sur le choix du tout nucléaire. Enercoop, petit Poucet des fournisseurs d’énergie, en profite pour faire connaître sa différence.

Le principe est simple : financer des éoliennes, des panneaux solaires, des système d’hydrolienne ou de biogaz et s’engager à fournir au réseau autant d’électricité que ce qu’il fournit à ses clients. Ainsi, même en passant par le réseau classique, on est assuré de consommer de l’électricité écolo.

Quatre fois plus d’abonnés en mai
Depuis mars, les demandes d’abonnement à Enercoop ont explosé, passant de 241 contrats signés en février à 584 en mars, et à 615 en avril. « Le mois de mai est encore dans la vague post-Fukushima », note Stéphanie Lacomblez, responsable commerciale d’Enercoop. Les demandes ont quadruplé en ce mois creux, avec 550 nouveaux clients contre 139 en 2010.

Au départ, cette société coopérative qui regroupe 8 200 clients et 5 000 sociétaires, a été fondée par des associations écolos : Greenpeace, Amis de la Terre, Biocoop… « Les nouveaux abonnés n’ont pas le même profil, ce sont des gens qui ont été alertés par la presse », note Stéphanie Lacomblez. Etre client n’est que la première étape de l’engagement. Certains vont plus loin en produisant eux-même de l’électricité.

L’exemple belge
Cette énergie non-nucléaire est un peu plus chère : l’électricité est facturée à 14,50 centimes le kilowattheure, contre 11 centimes pour EDF. Pour un ménage, il faut compter environ 10 euros de plus par mois, hors chauffage. Mais avec la hausse progressive des tarifs d’EDF, la différence risque de s’estomper. Ecopower, l’équivalent d’Enercoop en Belgique, est désormais le fournisseur le moins cher du pays. Elle compte 25 000 clients et il faut désormais s’inscrire sur liste d’attente pour devenir client.

Plus d’infos sur http://www.enercoop.fr/

source metrofrance.com partagé avec terresacree.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :