Spécial Tchernobyl sur ARTE – Mardi 26 avril 2011- Tchernobyl, l’histoire sans fin à L’Europe et Tchernobyl

Tchernobyl, 25 ans après

L’homme a la mémoire courte, mais l’atome a la vie longue.
Vingt-cinq ans après, et alors que la crise au Japon ravive le débat sur l’avenir du nucléaire, Thema enquête sur les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl et sur ses représentations chez la jeune génération.

À 20h40 : Tchernobyl forever, (cliquer sur le titre pour voir la bande annonce) un documentaire d’Alain de Halleux
Bande-annonce
Interview du réalisateur

À 21h35 : Débat présenté par Annie-Claude Elkaim

À 22h00 : L’Europe et Tchernobyl, (cliquer sur le titre pour voir la bande annonce) un documentaire de Dominique Gros (rediffusion du 18 avril 2006)

Tchernobyl forever

Comment la jeunesse ukrainienne perçoit-elle l’histoire de Tchernobyl ? Un documentaire qui interroge la mémoire de la catastrophe et son avenir.

Pour beaucoup de jeunes Ukrainiens, l’histoire du cataclysme nucléaire qui a frappé leur pays se réduit au monde virtuel. C’est derrière un écran d’ordinateur, aux commandes du jeu vidéo Stalker, qu’ils se confrontent aux multiples dangers et dégâts provoqués par l’explosion du réacteur 4, le 26 avril 1986. Et tandis qu’ils combattent des mutants radioactifs entre les murs de leur chambre, certains ignorent parfois que, vingt-cinq ans plus tôt, leur père ou leur grand-père était « liquidateur », présent sur les lieux de l’accident pour tenter de contenir les flammes et pour participer aux travaux de décontamination…

Les dangers de l’oubli

D’images d’archives en images de synthèse, s’appuyant sur les témoignages croisés des enfants de Tchernobyl ? qui ont l’âge de la catastrophe ? et de leurs aînés, le réalisateur s’interroge sur la chape de silence qui semble s’être imposée en Ukraine. L’ancienne république soviétique porte pourtant, aujourd’hui encore, les stigmates de l’accident. Depuis 1991, la population aurait diminué de sept millions de personnes et une large proportion d’enfants seraient atteints de maladies chroniques. À la centrale, un projet pharaonique de confinement, dont le coût est estimé à 1,5 milliard d’euros, est en cours. Conçu pour recouvrir le sarcophage ? aujourd’hui abîmé ? édifié par les Soviétiques autour du réacteur endommagé, le nouveau dôme pourrait endetter le pays pour de longues années. Malgré le traumatisme, l’Ukraine poursuit sa politique en faveur du nucléaire : vingt-deux nouveaux réacteurs devraient sortir de terre d’ici 2030…

Mardi, 26 avril 2011 à 20:40

Rediffusions : 
Pas de rediffusion


Tschernobyl forever
(France, 2010, 55mn)


ARTE F

Réalisateur : Alain de Halleux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :