Au café littéraire de Belleville : Cyril Monnier et Ingrid Clément dédicaderont leur dernier livre

Le Samedi 28 mai, au café littéraire « Bulles de Café » de Belleville sur Saône, dans le Beaujolais, Cyril Monnier et Ingrid Clément dédicaceront leurs livres respectifs « Une vie pas si banale ou l’effet domino…. » (Editions Le Fils des Mots) et « Charlotte Le Masque » (Editions Persée). Une belle soirée en perspective !

Soirée signatures de Cyril Monnier et Ingrid Clément le 28 mai Le Samedi 28 mai chez Bulles de Café, Café littéraire, au 16 bis rue Victor Hugo, à Belleville sur Saône, dans le Beaujolais, autour du thème « L’écriture, compagne thérapeutique », animé par Frédéric Fredj, Cyril Monnier et Ingrid Clément dédicaceront leurs livres respectifs « Une vie pas si banale ou l’effet domino…. » (Editions Le Fils des Mots) et « Charlotte Le Masque » (Editions Persée).
Une belle soirée en perspective !
Le premier roman d’Ingrid Clément, le premier d’une trilogie, raconte l’histoire mouvementée d’une femme d’une quarantaine d’années, qui peu à peu se libère de son mari, un célèbre avocat parisien et lyonnais. Sa vie : un enfer doré, une vie de soumission, de façade, dans laquelle elle est « nègre »,  rabaissée, humiliée… Heureusement, elle essaye de s’évader, par  les arts notamment.  Elle a ses amies, ses confidentes, et rencontre Thomas Franck, grand hôtelier parisien … Un monde de façades, de masques et d’idées reçues.
Ingrid Clément, qui réside à Saint Lager dans le Beaujolais est née au Canada, de père français et de mère suédoise. Juriste en droit des affaires et propriété intellectuelle, d’expérience pénaliste au Conseil de l’Europe, elle a voulu dans cette trilogie décrire la vie de certaines femmes dans un monde machiste, d’apparence et de conventions.
Diffusion : Amazone, la Fnac, Dilicom, Alapage.com, Chapitre.com, Rue du Commerce.com,  Gilbert Joseph, Cdiscount, AbebBooks.com, Lelivre.ch, Maison de la Presse Belleville sur Saone, Culture et Loisirs, Belleville sur Saône, Librairie Develay Villefranche sur Saone, Espace des Brouilly de Saint Lager, Sources du Beaujolais de Beaujeu et en direct auprès de l’auteur.
 
Cyril Monnier est un auteur « atypique ». Ancien champion de boxe, l’écriture l’a sauvé des « drogues légales médicales ». Ainsi s’exprime t-il :
« Je me suis longtemps tâté avant de prendre le courage d’écrire, de décrire la période de ma vie qui aura été pour moi, la plus difficile, la moins évidente et pourtant la clé de mon destin… A travers ce mini témoignage d’une tranche de vie comme une autre, mais qui m’appartiens personnellement, je ne souhaite en aucun cas apitoyer les gens… Seulement faire comprendre que rien n’est jamais définitif, figé, mort dans la vie… Il y a bientôt un an, mon ex se tire avec les deux enfants la veille de Noël. Je tiens à être honnête, je n’étais pas tout à fais à l’époque comme aujourd’hui. Je ne savais pas écrire, et j’étais chef d’entreprise, très loin de ce cliché d’écrivain qui me colle si bien à la peau aujourd’hui.  Elle est donc partie suite à des infidélités… Evidemment Mesdames, un infidèle est un homme monstrueux qu’on fuis comme  la peste… Qui n’a jamais dit à son ami d’ailleurs « oh, laisse tomber, tu mérite bien mieux! »???
Et en effet, j’ai tellement été mis au buché par tous le monde à cette époque là, que je me suis détesté comme jamais… J’ai complètement péter un cable, à la limite de la fusion psychiatrique avec la folie… Mais le « monstre » ne méritais que sa me disais-je, et finalement maintenant que j’ai perdu mon amour et mes enfants par ma FAUTE, il me reste quoi? A quoi bon vivre finalement? Car passer encore toute ma vie dans cette peau de salop, pff, impossible.
Fin janvier, j’ai définitivement disjoncté, voulant me foutre en l’air avec envie et nécessité mais… une voix, certainement mon inconscient m’a emmené aux urgences. Je serai finalement intégré en hôpital psy, bourrer de cacheton et racontant n’importe quoi et tellement de connerie, qu’aujourd’hui encore je pourrais en avoir honte, mais lorsque je regarde ma photo prise à cette époque, quand je vois mon regard vide que je ne reconnais pas, quand je vois mes ridules, mon sourire, j’arrive, avec émotion à me pardonner… J’y suis resté plus d’un mois et demi… Mais, et je dis bien MAIS un matin, vers le milieu de mon séjour, j’ai eu un déclic presque divin, où je voyais ma vie belle et facile par… l’écriture!!! Et oui incroyable, mais derrière, j’ai écrit mon roman en moins de trois mois, comme guidé… incroyable !
L’écriture aura été ma thérapie, elle devient ma compagne…
Merci de m’avoir lu et compter sans limite à la qualité de ma plume pour vous emporter dans les nuages, dans des mondes cruellement merveilleux, des superbes histoires, avec des personnages prenant, salivant, fascinant mais si imparfait, à travers mes romans… » 
 
Ingrid Clément
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :