Communiqué CRIIRAD – 6 avril – Contamination en France : Quels sont les risques ?

La CRIIRAD a reçu plus d’un millier de demandes concernant l’impact de l’arrivée sur la France des masses d’air contaminé : quels sont les risques pour ma santé ?  – Pour mes enfants ? –  Pour l’enfant que je porte ?-  Faut-il se protéger ? –  Si oui, comment ?

Le texte ci-dessous constitue un premier élément de réponse. Il sera progressivement enrichi et amélioré. Nous espérons pouvoir le présenter prochainement sous forme de « foire aux questions ».

La charge de travail est telle que nous avons du mal à avancer autant qu’il le faudrait sur les différents volets (prélèvement et analyses d’échantillons, recensement et étude des données sur la situation au Japon, rédaction des documents d’informations, réponse aux appels, courriels, demandes d’interview, situation au Japon, impact en France, à l’étranger…).

Sachez également qu’avant le déclenchement de la crise la CRIIRAD était déjà en situation difficile du fait du décalage entre ses moyens et l’importance des dossiers qu’elle traite.

Quoi qu’il en soit, nous ferons tout notre possible pour répondre au plus grand nombre de questions et le plus rapidement possible mais nous comptons aussi sur votre compréhension.

Pour lire le contenu du communiqué , cliquer sur l’adresse suivante : 11_04_06_risques_en_france_

Extrait : Dois-je faire attention à mon alimentation ?
La réponse à cette question est un choix individuel.

Les risques sont certes très faibles mais si l’on tient compte de la durée possible de la contamination, de l’existence d’habitudes alimentaires particulières et de la vulnérabilité de certains groupes de populations (enfants, femmes enceintes ou allaitant), on n’est plus dans le domaine du risque négligeable et il semble utile d’éviter des comportements à risque.
(……..)

Il est cependant facile de limiter les expositions à des niveaux négligeables en veillant à ce que ces aliments ne constituent pas, tout au long du mois d’avril, la base de l’alimentation de la famille. 0n peut ainsi préférer le lait « longue conservation » au lait frais, ne pas faire d’excès avec les fromages frais de brebis, les blettes, les salades ou les épinards. Ces mesures de bon sens concernent tout particulièrement les enfants, les femmes enceintes et les mamans qui allaitent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :