Les premiers enseignements des élections cantonales du 20 mars

Il faut tout d’abord se mettre en face de la réalité, même si elle est difficile à accepter : la masse anonyme des abstentionnistes atteint 53,31 % des électeurs inscrits. Le camp de l’abstention distance ainsi de très loin tous les autres candidats !

Le premier des six candidats en lice, Frédéric Miguet ne réunit que 16,17 % des inscrits. Que le conseiller général sortant soit réélu ou non lors du deuxième tour, son élection sera une élection par défaut relevant au mieux de l’indifférence et au pire du rejet. Les autres candidats dont nous-mêmes ne doivent pas pour autant pavoiser car leur score est encore plus mauvais. Cela dit Europe Ecologie les Verts se présentait pour la première fois aux cantonales et a fait , à 0,5% prés, jeu égal avec le PS.

CANTON HABITANTS EELV PS FG Div D UMP FN
Beaujeu 12 205 9,81%

422

10,32%

444

6,42%

262

20,83%

896

36,71%

1579

15,90%

684

 

 Cette indifférence où ce rejet par une grande majorité d’électeurs inscrits à l’égard de toutes les candidatures qui leur ont été proposées s’explique par les raisons suivantes, entre autres :

-Le département dont le budget est pourtant de 1,7 Mds d’euros et dont les interventions sont nombreuses dans la vie du canton n’intéresse vraiment pas grand monde. Cela tient à une communication délibérément opaque. Personne, parmi les électeurs ne sait clairement où va l’argent public. Et cela tant au niveau du département que du canton. Nous avons pendant cette campagne électorale, commencé à lever le voile sur la gabegie, les gaspillages. Face à cette situation et à la crise grave dans laquelle nous sommes, l’insignifiance des propositions des candidats autres que Europe Ecologie-les Verts a contribué largement aux désintérêts des électeurs du canton.Nous avons tenté de briser cette chape d’indifférence.Nous avons produit des propositions concrètes. Il faudra encore du temps pour parvenir à nous faire comprendre. C’est une affaire de ténacité dans l’écoute et dans la présence. Les premiers jalons ont été plantés.

   -Le rejet du politique en général est également une des raisons de la montée des abstentions. Le canton de Beaujeu n’est évidemment pas le seul dans ce cas.Une grande majorité de Français reconnaît plus dans un débat  politique qui n’aborde pas  les vrais problèmes du pays.Nos compatriotes sont profondément déçus par plusieurs décennies de promesses non tenues. Ils ont conscience qu’il ne leur est pas tenu un discours de vérité. L’Europe Ecologie est ,peut-être, la seule formation capable aujourd’hui de tenir un discours vrai au-delà d’une exploitation artificielle et démagogique des clivages traditionnels .Ce sera ici aussi une question de ténacité mais également de créativité et surtout de rigueur intellectuelle et morale.Outre sa jeunesse, Europe Ecologie les Verts paie sans doute aussi l’acceptation par les écologistes que la question du nucléaire n’ait pas été traitée lors du «Grenelle de l’environnement».Or on voit maintenant combien ce sujet est capital.C’est à partir du choix politique d’une sortie raisonnée du nucléaire sur quelques décennies qu’il va falloir désormais repenser les fondamentaux de l’économie,du social et de la politique étrangère.

 Dans 13 communes sur 17, les maires ont officiellement soutenu la candidature de Monsieur Miguet, (l’un d’eux, maire de Vernay nous a dit avoir été inscrit sur la profession de foi de Monsieur Miguet contre sa volonté).Leur principal argument était que le conseiller général avait aidé telle ou telle réalisations dans leur commune.Le conseiller général sortant n’ a eu de cesse de leur faire peur en soutenant que si Mercier perdait sa présidence il n’y aurait plus un sou pour les ruraux.La vérité est que si le Conseil général ne s’était pas embarqué dans de lourde dépenses il y aurait plus d’argent pour les ruraux.Les maires auraient du faire preuve d’un peu plus de discernement et d’un minimum de courage politique.

Il leur faut aussi sortir des ambiguïtés: certains maires qui ont apporté leur soutien officiel au sortant ne tenaient pas en privé le même discours. A terme ce double langage ne peut que nuire et décourager encore davantage les abstentionnistes dégoutés de la politique.

Il convient donc de saluer particulièrement l’indépendance d’esprit et la force de caractère des maires des Ardillats et de Vauxrenard qui ont adopté lors de ce scrutin une attitude profondément respectable de réelle neutralité. Ils ont eu le courage de ne pas céder aux pressions.

Il faut vraiment sortir maintenant de ce marasme politique au niveau du canton comme en France qui vide de sa portée une élection aussi importante que l’élection cantonales. Europe Ecologie les Verts va demander à Monsieur Duval, s’il est prêt à s’engager de façon précise sur un certain nombres de sujets afin de permettre aux électeurs de voter  pour un programme dans lesquel ils pourraient se reconnaitre au moins en partie.

 Il est évident que Jean-Jacques Duval peut fort bien l’emporter lors du second tour du 27 mars prochain. Tout dépendra de la force ,de la clarté et de la sincérité du message qu’il adressera à tous les électeurs largement majoritaires qui n’ont pas suivi Frédéric Miguet ou qui se sont abstenus.

 

 Alain de Romefort                                                                                 Sylvie Goutte-Nesme

Publicités

2 responses to this post.

  1. Posted by ingrid on 21 mars 2011 at 17 h 20 min

    De l’abstention, du double langage et de la montée du FN: quand les Français comprendront-ils que le vote est droit et devoir pour la démocratie et l’éviction des extrêmes ? Jusqu’à ce qu’ils aient « retrouvé, l’amour et la fraternité ». Ce sera sans doute trop tard car les « loups » auront tout « bouffer ».

    Réponse

  2. Bonjour,

    De grâce, ne pourrait-on pas éviter la logique binaire qui consiste à penser :
    « si tu n’es pas avec moi, alors tu es contre moi » ?

    Ne croyez-vous pas que :
    Il y a, au moins, deux types de discrétion :
    la discrétion poltronne et la discrétion ouverte ?

    Mon parti est pris, et ouvert
    même si pas intégralement vert partisan, désolé.
    Ouvert à :
    Vincent, François, Paul et les autres…
    traduction : oui je parle à Frédéric, oui je fais la bise à Sylvie, oui j’écoute Alain, oui oui oui, etc.

    Condamné au « dévoilement » par des juges, allons-y alonzo ( cf JL Godard).

    Chacun de nous étant plusieurs, il est plus aisé et moins condamnable de s’offrir en pâture sous un seul angle : ce n’est pas mon cas.
    Me voilà bien. Pris en flagrant délire de contradictions. Et les distributeurs de bons points et de mauvais points ont toujours raison. Quel esprit simple aurait-il l’audace d’admirer Clemenceau et Philippe Seguin, Machiavel et Thoreau. (Quel tort ! Quelle erreur ! Quelle Horreur !)

    Je suis au parti radical à titre personnel du fait des mes convictions privées laïques (laïcité et spiritualité ne s’excluant pas, pas plus que laïcité et écologie). Ce n’est pas un parti qui m’a donc « porté ». A ce titre, je dois donc être cohérent. C’est pour cette raison que j’avais bien souhaité ne pas apparaître – sic – dans un quelconque comité de soutien.
    Or, le parti radical est en ce moment dans la galaxie UMP.
    Donc cela ne m’a pas gêné outre mesure d’avoir la surprise de lire mon nom et/ou d’être comptabilisé en tant que maire ( micro maire au demeurant) « soutenant » tel ou tel.

    Ce ne sont pas les maires qui élisent les conseillers généraux, aussi je ne comprends pas pourquoi certains candidats aux cantonales chercheraient leur soutien, bien fragile, la preuve.

    Oui, on peut être surpris et tolérant. La pureté caractérise les anges et je ne suis pas un pur esprit.

    Piètre stratège, me voilà donc en péril à l’égard de la base (le vilain mot) qui a majoritairement voté à Vernay pour le guérisseur des hommes et pas pour l’accoucheur des vaches ? (Quel tort ! Quelle erreur ! Quelle Horreur !) Comment sauver le nano maire fourvoyé, instrumentalisé, ridiculisé ?

    Faut-il sauver le soldat Ryan désavoué par ses électeurs mêmes ?

    Quel remède sera le meilleur ? Le silence (le mutisme) ? La neutralité (la neutralisation?) L’indifférence (le mépris?) Quelle thériaque universelle s’il vous plait ?

    Oui, on peut être dans l’embarras de ne pas être compris.
    Oui, on peut être candide sans être candidat.
    Oui, un esprit n’est incohérent que pour celui qui l’écoute (P. Valéry)

    Merci de pardonner les tentatives d’humour, il est ici extrêmement déplacé.

    A bientôt ?

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :